Inde

 Mother India m'appelait depuis le fond de mon enfance  d'un désir imprécis. Plus tard, je suis allée à elle comme à un rendez-vous passionné. J'ai pu me reconnecter à mon être... L'appel était présent, régulier: je suis retournée souvent sur cette Terre. J'ai reçu de nombreux enseignements tant dans mes rencontres, que dans mes ''pèlerinages''. En 2012, j'ai appris la méditation dans différents ashrams, avec différents maîtres. Puis j'ai eu l'honneur de pouvoir participer à la marche Jan Satyagraha avec les adivasis (sans terres) organisée par Ekta Parishad et son leader Rajagopal (dénommé successeur de Gandhi par les indiens). Ce mouvement non violent réclame le droit à la dignité...(texte ci-dessous)

NNotre Aventure Humaine en Inde s’est terminée ,  différents nous sommes rentrés, le Nouveau Monde est en marche.  

Nous porterons en nous ces sourires qui traduisent  l’Amour, ces regards si profonds et résignés qui  nous  travaillent jusque dans nos entrailles.  Nul besoin de mots pour ressentir ce que cet Autre, mon Frère, Ma Sœur veut exprimer.  Ouvrir son Cœur avec simplicité, se mettre en résonnace et La communion s’opère.

 Nos Cœurs se sont ouverts, nos yeux  brillent de cette petite étincelle qui ne peut qu’appartenir  à la Grande Lumière : celle, opérée par l’Amour. pour cet Autre, mon frère, Ma sœur, à qui je suis reliée par ce sentiment très fort d’appartenance à notre Humanité. C’est cela être citoyen du monde et ce séjour m’en a rappelé la profondeur.  En brisant  les différences, en faisant l’effort st faire l’effort de couper avec nos repères, nous ressentons l’Unicité de notre Monde mais aussi sa souffrance et sa richesse. Et si nous vibrons dans ce souffle, nous ne pouvons davantage tolérer l’injustice que renvoie la présence de cet  homme en haillon qui marche pour réclamer la Terre qui lui a été spoliée et qui lui permettait de nourrir les siens ; celle de cette toute  jeune femme qui avance son bébé dans les bras et qui semble crier « pourquoi » ; cette femme de 75 ans, qui fièrement met un pas devant l’autre : elle a tout perdu, mais elle avance pour ses enfants, sa communauté , son peuple ; celle de cette toute jeune femme qui avance son enfant dans les bras et qui semble crier : « pourquoi ? » Et puis, l’interrogation se fait plus sourde plus violente, lorsque  un tout petit bébé, porté par les femmes du village ouvre les yeux: nous pénétrons dans son regard, dans son être : ne semble-ti l, pas dire « ma vie va être pénible et je ne comprends pas. Je lui réponds  que notre humanité compte sur lui, que sa mission est grande et qu’il aura le courage de la porter. Il  devra changer le Monde. Il commencera  avec sa maman, en lui disant qu’il l’aime, quelle est belle et qu’elle doit relever la tête. Car sa maman, ne peut relever la tête pour nous regarder. Elle est si triste…La culpabilité fait alors un brin de chemin avec nous. Pourquoi ? Mais une femme te prend  la main et t’offre son cœur. Alors vite, vite, tu souris. Cette femme sans le savoir, te rend un grand service. Elle pose les choses avec sagesse. Nous serons coupables, si nous n’agissons pas Demain.  Mais il est trop tard ! Nous nous sommes mis en route, le nouveau monde est en marche. Nous en sommes les meneurs et  notre action on tant individuelle que collective se met en place.  Nous sommes co créateurs  de ce monde tant rêvé. Un monde où règnent la paix et la Justice. Chaque enfant est éduqué, chaque femme, respectée, la Terre honorée et chaque être est Digne. La différence ne nous sépare plus mais nous enrichit, notre monde est  polychrome.  Nous nous sentons tous reliés. Et notre planète dans une profonde inspiration se relève. La terre, notre Terre-Mère, aimante et généreuse, nourrit chacun de ses enfants et en retour reçoit l’Amour.  Assemblons nos Energies pour ce Travail, Rejoignez-nous dans cette Marche Co Créons le nouveau Monde.